A propos du livre de recettes

Depuis 2008, grâce à l'association Ponteranga de Viols le Fort, les élèves de l'école Clapas Eole et de Niaguis en Casamance participent à un échange épistolaire.

    Au retour de leurs voyages en Casamance, les bénévoles de l'association viennent régulièrement rendre compte aux élèves de leurs actions en ce qui concerne l'aide à la scolarité et le financement de la cantine ; ils ramènent films et photos illustrant la vie quotidienne, les coutumes, la faune .... et qui alimentent de nombreuses discutions avec les enfants.

    De là est née l'idée de créer un recueil de recettes provenant des deux pays.

   A Viols le Fort ce fut un franc succès !! plus de 60 élèves ramenèrent des recettes locales régionales ou familiales. Les écoles des villages de Niaguis et de Sône nous firent parvenir elles aussi des recettes de leur crue et l'imprimeur nous proposa même de rajouter quelques recettes malgaches récoltées auprès d'une autre association ....

    Les bénéfices dégagés par la vente de ce livre seront reversés à l'association Ponteranga pour son engagement en Casamance.

    Lors de ses prochains voyages, l'association interviendra dans les écoles de Casamance pour faire découvrir certaines de nos recettes françaises.

    Nous remercions les familles de Viols le Fort et de la Casamance pour leurs recettes , les enseignantes de Viols le Fort et des écoles de Sône et Niaguis  pour leur travail de récolte et de mise en page, la municipalité de Viols le Fort pour son aide à ce projet.

 

Le mot du président

Aujourd’hui, je vais vous raconter une belle histoire, qui, en plus d’être belle, est vraie.

Il était une fois deux écoles, une au Sud de la France, dans l’Hérault : l’école de Viols le Fort ; l’autre en Afrique, au Sénégal, région Casamance : Sône (à côté de Niaguis). Leurs enseignants voulaient ouvrir l’esprit de leurs élèves (70 à Viols ; 200 à Sône) à la culture de l’autre continent. Et ils ont choisi de les faire dialoguer, par recettes de cuisine interposées.

 

Vite, les enfants, leurs parents, et grands parents, sur les deux rives de l’océan Atlantique, ont recherché de bonnes recettes de cuisine, françaises pour les uns, sénégalaises pour les autres. Tout le monde a participé, d’une façon ou d’une autre : en Casamance, en fournissant des recettes traditionnelles, et quelques photos prises par les bénévoles de Ponteranga ; en France, en sélectionnant des recettes de cuisine françaises (60 élèves sur 70 en ont apporté au moins une à leur institutrice de l’école de Viols le Fort), en mettant en forme et en saisissant sur ordinateur sous la conduite de leur enseignante, enfin en vendant le livre autour d’eux (8€ dont 1,10€ aident Ponteranga).

 

Et voilà le résultat :

recette0recette1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recette2recette3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le président : Didier Amouroux