Actions en projet

Plusieurs projets sont en cours d'examen :

  • un groupement de sept GIE (411 femmes actives au total) d'un village plus éloigné, toujours sur la route de Kolda a les mêmes besoins : arrosoirs, seaux, brouettes, coupe-coupes, semences.
  • une autre structure envisage de cultiver le manioc sur l'ancien territoire d'un autre village dévasté par la guerre civile; mais le projet n'est pas jugé suffisamment mature aujourd'hui;
  • enfin un groupement de femmes a besoin d'irriguer son champs : des vannes amèneraient l'eau sur les différentes parcelles trés exposées au soleil de ce grand champ
  • Pour les écoles, les besoins sont définies annuellement par les directeurs, en fonction de la variation de population (beaucoup de migration trans frontalière et familiale).